Gallery Software For Website by WOWSlider.com v2.6
EN BREF OFFRE D'EMPLOI, NOUVEAU, VALABLE JUSQ'AU 1er DECEMBRE 2017 POUR RECRUTEMENT DE 03 TECHNICIENS SEMENCIERS ! | Prix du coton graine 2017-2018 : 1er choix = 265 FCFA/kg, 2ème choix = 240 FCFA/ kg - Prix de cession des intrants, NPK : 13450 FCFA le sac de 50 kg , Uréé : 12050 FCFA le sac de 50 kg | M. SORO Yacouba élu nouveau Président du Conseil d'Administration de Intercoton le 29 août 2017 à Abidjan | ::: La dernière parution de notre bulletin d'information (N° 46) est disponible en téléchargement gratuit dans l'onglet | Le zonage agro-industriel de la zone cotonnère ivoirienne est en vigueur depuis cette campagne 2017-2018. Le décret relatif à cette décision est disponible en téléchargement dans la rubrique Ressources à télécharger. |
Bienvenue chez nous
Le Coton fait partie des principales spéculations agricoles ivoiriennes tout comme le café, le cacao, le palmier à huile, l’hévéa, etc . Il est essentiellement cultivé dans le Centre et le Nord du pays. La filière cotonnière ivoirienne organisée en une Interprofession dénommée INTERCOTON, reste l’une  des filières les plus dynamiques du secteur agricole ivoirien.

Après une période de turbulence marquée par une chute drastique de la production imputable à plusieurs facteurs (crise sociopolitique,  insuffisances dans la politique de libéralisation, baisse des cours, etc.), la filière a amorcé sa relance avec une progression depuis ces trois (3) dernières campagnes de la production de coton graine (voir statistiques). Cela  a été possible grâce à une synergie d’actions entre l’Etat, les acteurs de la filière et les Partenaires Techniques et Financiers (PTF).

SORO Yacouba, Président
VIDEO A LA UNE

PSAC : 20 000 Bœufs de culture attelée aux cotonculteurs ivoiriens !

VIE DE NOTRE FILIÈRE

Campagne de commercialisation 2017-2018 : les acteurs s'accordent sur les dispositions pratiques

En vue de garantir une campagne de cotonnière 2017 - 2018 apaisée et fructueuse pour tous les acteurs de la filière, ces derniers se sont retrouvés au siège de leur interprofession, INTERCOTON où ils ont tenu mercredi après midi la réunion technique de commercialisation.

Ils se sont accordés sur les dispositions pratiques et le code de bonne conduite. A cet effet, les égreneurs doivent prendre les dispositions idoines pour le ramassage et le paiement du coton graine aux producteurs dans un délai de dix (10) jours après l’arrêt de la décade, affréter des camions en bon état couverts de bâches étanches de bonne qualité. Pour leur part, les producteurs doivent préserver la qualité du coton en le couvrant et vendre la totalité de leur production à leur structure d’encadrement.

En cette première campagne de commercialisation sous l’ère du zonage, les acteurs ont exhorté le Conseil du Coton et de l’Anacarde à régler avec diligence les quelques difficultés qui subsistent notamment celles relatives à l’occupation des localités frontalières entre zones exclusives, ce avant les prochains semis. Ils ont en outre souhaité l’annonce du prix d’achat du coton graine et de cession des intrants avant les semis.

Enfin, relativement aux impayés qui ne subsistent dans aucun autre pays de la sous-région, le Président de INTERCOTON SORO Yacouba a plaidé leur éradication car néfastes aussi bien pour les producteurs que pour les égreneurs avant de souhaité une bonne campagne à tous. La filière s’attend à une production d’au moins 340 000 tonnes de coton graine contre 328 000 la campagne dernière.

» Lire la suite

Intercoton fait vivre la 4ème édition du SARA à 700 cotonculteurs et dirigeants d’OPA

Venus de toutes les zones cotonnières, ils étaient 700 producteurs et dirigeants d’OPA à vivre la 4ème édition du Salon de l’Agriculture et des Ressources Animales d’Abidjan (SARA) grâce à Intercoton en collaboration avec la Fédération des producteurs de coton de Côte d’Ivoire (FPC-CI).

Cette opération initiée au SARA 2015 a été réitérée avec le soutien financier du Fonds Interprofessionnel pour la Recherche et le Conseil Agricole (FIRCA). Durant toute la durée du salon, ce sont 70 à 120 personnes qui ont été acheminés chaque jours par cars climatisés à Abidjan tous frais payés. A leur arrivée ils sont accueillis et guidés par des agents de la Fédération pour la visite des expositions avec un escale au Stand de INTERCOTON situé au pôle produit dans le pavillon C. Ici, les attendaient les Présidents de INTERCOTON et de la Fédération qui leur souhaitaient la bienvenue et une bonne visite. Après quoi, ils étaient sensibilisés aux bienfaits et à l’utilisation de la fumure organique, une des bonnes pratiques d’amendement du sol qui aide à l’amélioration du rendement. En témoigne, le mini champs de beaux cotonniers ouverts issus d’une parcelle de Napié sur laquelle la fumure organique a été épandue, et qui impressionnaient même les cotonculteurs. Tous, d’ailleurs, ont promis de se mettre à la fumure organique.

« Nous sommes très heureux de vivre le SARA, mieux, beaucoup parmi nous arrivent pour la première fois Abidjan, merci à Intercoton et à la Fédération pour ce cadeau. » a t-il fait savoir SILUE Mamadou venu de Tengréla. Pour leur part les dirigeants de INTERCOTON et de la Fédération se félicitent d’avoir fait vivre ce grand rendez-vous de l’agro-business à leurs producteurs et dirigeants d’OPA. «C’est une opération certes coûteuse mais bénéfique.» assurent-ils.

Parce que beaucoup de gens découvraient pour la première fois des cotonniers et l’huile de coton, le Stand de INTERCOTON où était exposée toute la chaîne de valeurs, a constitué une belle attraction pour les nombreux visiteurs de la 4 ème édition du SARA parmi lesquels des personnalités telles que l’Inspecteur Général d’Etat, le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural de Côte d’Ivoire qui ont émargé le cahier de visite. Par ailleurs, des journées thématiques dédiées à chaque maillon de la chaîne de valeurs (producteurs, égreneurs, filateurs, triturateurs ) et à la qualité à travers le Centre de Classement Coton (3 C-CI), ont permis de mieux édifier le public et de nouer des contacts d’affaires.

Visionner les images de la participation de Intercoton au SARA 2017 à ce lien

» Lire la suite

Les acteurs adaptent leur système de statistiques et de traçabilité au contexte du zonage

Réunis en atelier les 17 et 18 octobre 2017 au siège de la CIDT à Bouaké, les principaux acteurs de la filière coton ( producteurs, égreneurs, ...) ont fait le bilan annuel de leur outil de gestion, le Système d’Identification des producteurs et de Traçabilité de la production de Coton (SITRACOT) qui a cinq( 05) ans. Ils ont, au cours de cet atelier analysé l’exploitation de cet outil de gestion qui depuis sa mise en place au cours de la campagne 2012-2013, a permis d’éradiquer les détournements de production, réduit les litiges, d’améliorer la traçabilité du produit et de disposer de statistiques fiables sur la filière. Cet atelier aura aussi permis de réfléchir aux perspectives du SITRACOT dans le contexte du zonage en vigueur depuis la campagne 2017-2018. Ainsi, l’atelier a fait des propositions en vu d’adapter le SITRACOT au zonage qui attribue à chacune de six (06) sociétés cotonnières qui opèrent dans la filière cotonnière ivoirienne, une zone exclusive d’activités. Le code de bonne conduite a par ailleurs été révisé conformément au nouveau contexte.

Pour sa part, M. SORO Yacouba, le PCA de INTERCOTON a félicité les acteurs de la filière coton pour leur implication dans la mise en œuvre du SITRACOT, un outil qui fait la fierté de de celle-ci. Il les a exhorté à poursuivre sur leur lancée pour le bénéfice de la filière.

» Lire la suite

Intercoton offre des trousses vétérinaires aux Techniciens en Association Agriculture et Élevage (TAAE) dans le cadre du PSAC

Dans le cadre du Projet d’appui au Secteur Agricole de Côte d’ivoire (PSAC), et notamment de sa sous composante mécanisation, INTERCOTON agence d’exécution du volet coton dudit projet vient de doter les Techniciens en Association Agriculture et Élevage (TAAE) de trousses vétérinaires. La cérémonie officielle de remise de ce matériel de santé animale s’est déroulée le mardi 10 octobre 2017 à Korhogo à l’antenne de INTERCOTON.
En remettant solennellement aux bénéficiaires ces trousses composées de divers accessoires vétérinaires et de glacières, le représentant du Président de INTERCOTON, M. SORO Moussa leur a rappelé la nécessité de maintenir les Bœufs de culture attelée en bonne santé au vue de leur importance pour les cotonculteurs. Aussi, les a t-ils exhorter à faire bon usage de ces trousses qui viennent compléter les renforcements de capacités déjà reçus dans le cadre du PSAC ( formations, dotation en ruban zoo-métrique,...).

» Lire la suite

JNVA 2017 A KORHOGO : INTERCOTON présente les acquis du PSAC dans la filière coton

Agence d’exécution du volet coton du Projet d’appui au Secteur Agricole en Côte d’Ivoire (PSAC), l’Organisation Interprofessionnelle Agricole de la filière cotonnière ivoirienne (INTERCOTON) est présente à la 7ème édition des Journées Nationales de valorisation de l’Agriculture (JNVA) qui se tient du 27 au 30 septembre 2017 à Korhogo.

Dans un stand de 18 m2 superbement aménagé, INTERCOTON appuyée par l’Unité de Coordination du PSAC, à travers des témoignages de bénéficiaires, documents à l’appui, présentent aux visiteurs des JNVA 2017, la filière cotonnière ivoirienne, la chaine de valeur du coton, mais surtout les acquis du volet coton de ce projet exécuté par ses soins depuis 2014 dans le bassin cotonnier. Ainsi, l’on note que plus de 550 km de pistes de desserte réhabilitées et entretenues, favorisent déjà une évacuation plus aisée du coton et des autres récoltes vers les marchés.

Par ailleurs, pour aider à améliorer la productivité du coton, le PSAC appuie la mécanisation agricole à travers la fourniture de bœufs et de matériels de culture attelée aux cotonculteurs. A cet effet, 13 500 bœufs ont été déjà livrés et contribuent à réduire non seulement la pénibilité du travail, mais permet également aux 7000 producteurs déjà livrés, d’accroitre leurs parcelles. En outre, sur le plan institutionnel, INTERCOTON et 80 Organisations Professionnelles Agricoles (OPA) ont bénéficié de programmes de renforcement de capacités, des voyages d’échanges et des formations à l’étranger, le recrutement de personnel complémentaire, l’acquisition d’équipements, la réhabilitation de sièges. A ce jour, c’est un montant total de 15 852 745 867 FCFA qui a été effectivement investi au profit de la filière coton, dont 1 807 626 960 FCFA sur les fonds de l'IDA, 8 012 185 923 FCFA sur les fonds du C2D, 3 896 180 919 FCFA sur les fonds de contrepartie d’INTERCOTON et 2 136 752 065 FCFA correspondant à la contribution des bénéficiaires.

En somme, le PSAC volet coton aura permis des avancées notables en termes d’acquis pour lutter efficacement contre la pauvreté avec des retombées certaines à court et moyen termes, voire immédiat.

Enfin, il faut savoir que le PSAC est co-financé par le groupe de la Banque mondiale, le C2D et les bénéficiaires. Prévu initialement pour prendre fin en octobre 2017, il a été prorogé jusqu’en juin 2018.

» Lire la suite
RESSOURCES A TELECHARGER
Newsletter Diverses ressources
Dernière parution du Bulletin d'Information
Télécharger
INSCRIPTION A NOTRE MAILLISTE
Email
Nom
Société
AGENDA DES FUTURS ÉVÈNEMENTS
17 et 18 octobre 2017, au siège de la CIDT Bouaké : Atelier bilan d'exploitation du SITRACOT au cours de la campagne 2016-2017, et perspectives.
DERNIERS TWEETS
les tweets