Gallery Software For Website by WOWSlider.com v2.6
EN BREF ..::.Les résultats des appels d'offres nationaux de fourniture de 10 000 pièges à mouches tsé-tsé ainsi que ceux des produits pour bœufs de culture attelée relatifs aux PSAC sont disponibles. Voir rubrique Appels d'offre | | INTERCOTON et son personnel vous souhaitent Paix, Santé et Prospérité en 2017 ! .::. :::: Avertissement | Site web refondu, les contenus de quelques rubriques restent à pourvoir.
Bienvenue chez nous
Le Coton fait partie des principales spéculations agricoles ivoiriennes tout comme le café, le cacao, le palmier à huile, l’hévéa, etc . Il est essentiellement cultivé dans le Centre et le Nord du pays. La filière cotonnière ivoirienne organisée en une Interprofession dénommée INTERCOTON, reste l’une  des filières les plus dynamiques du secteur agricole ivoirien.

Après une période de turbulence marquée par une chute drastique de la production imputable à plusieurs facteurs (crise sociopolitique,  insuffisances dans la politique de libéralisation, baisse des cours, etc.), la filière a amorcé sa relance avec une progression depuis ces trois (3) dernières campagnes de la production de coton graine (voir statistiques). Cela  a été possible grâce à une synergie d’actions entre l’Etat, les acteurs de la filière et les Partenaires Techniques et Financiers (PTF).

TUO Lacina, Président
VIDEO A LA UNE

PSAC : 20 000 Bœufs de culture attelée aux cotonculteurs ivoiriens !

VIE DE NOTRE FILIÈRE

Le PSAC s’intéresse à l’autofinancement durable des OPA de la filière coton

Des sociétés coopératives de la filière coton viables financièrement, capables de rendre les services adéquats à leurs membres, ce serait une aubaine pour le mieux-être pour ces derniers. L’atteinte de cet objectif passe, entre autres, par un autofinancement qui sera rendu possible grâce à une stratégie de diversification des sources de revenus et l’optimisation des ressources par l’épargne et des investissements rentables. C’est de cette possibilité que le Dr GBEDE Jonathan, Consultant du cabinet JADEX s’est attelé à mettre en exergue à travers l’étude qui lui a été commandé dans le cadre du PSAC/coton. Etude dont la restitution a été faite au cours de l’atelier organisé du 08 au 09 décembre 2016 au siège de la CIDT à Bouaké.

Ont pris part à cet atelier dit de restitution des résultats de l'étude de mise en place d'un système de financement interne durable au niveau des OPA de la filière coton, une quarantaine de participants. C’étaient le représentant du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural à travers la Direction des Organisations Professionnelles Agricoles (MINADER/DOPA), des représentants de INTERCOTON (pool technique), de la famille des producteurs de INTERCOTON à savoir la Fédération des producteurs de coton (FPC-CI), avec ces déclinaisons en unions de coopératives et des sociétés coopératives. Ces dernières ont au cours de cet atelier contribué à l’enrichissement des résultats de cette étude qui nul doute, les aidera à devenir des sociétés coopératives fortes. Une bonne initiative saluée par le représentant de la Direction des Organisations Professionnelles Agricoles (DOPA) du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural, à cet atelier. M.LOKOU Koffi Bernard a, par ailleurs, exhorté les sociétés coopératives à faire un bon usage des recommandations de l’étude en question.

» Lire la suite

Foncier rural : plus d’une centaine de Superviseurs de sociétés cotonnières et de Gérants de coopératives formés à la diffusion de la Loi dans le bassin cotonnier

Dans le cadre du projet dit “Action d’accélération de l’application de la loi relative au domaine du foncier rural”, objet d’un contrat de subvention d’un coût de 6,93 milliards de FCFA, cofinancé par l’UE (6,93 milliards, soit 90%) et par Intercoton (6,95 millions, soit 10%) qui l’exécute, plus d’une centaine de Superviseurs de sociétés cotonnières et Gérants de sociétés coopératives ont été formés à la vulgarisation de la loi 98-750. Cette Loi qui encadre la délivrance du certificat foncier rural et les actes de contractualisation ( baux, ventes, cession,...) sur le terres rurales. Cette formation s’est faite à travers deux ateliers qui se sont déroulés à Korhogo et à Bouaké, respectivement les 22 et 23, les 25 et 26 novembre 2016. Les bénéficiaires de ladite formation ont été exhortés à la démultiplier dans le milieu cotonnier afin d’aider les cotonculteurs à sécuriser leur biens fonciers pour une meilleure pérennisation de la culture du coton.

Grâce à ce projet qui va s’achever en 2018, des certificats fonciers seront délivrés gratuitement à des propriétaires terriens de 17 villages du département de Mankono pour 8500 ha de terres. Par ailleurs, les territoires de ces 17 villages seront également délimités avec l’appui du projet.
Le projet fera également la promotion de la loi pastorale dans tout le bassin cotonnier.

» Lire la suite

PSAC : un groupe d’acteurs de INTERCOTON en voyage d’échanges en Chine

Une délégation de INTERCOTON composée de sept acteurs et conduite par son président, M. TUO Lacina s’est envolée depuis le samedi 15 octobre 2016 pour la République populaire de Chine où elle séjournera pendant une semaine. C’est dans le cadre d’un voyage d’échanges dans ls activités de la mise en œuvre du Projet d’Appui au Secteur Agricole (PSAC), volet coton.
La délégation qui séjournera particulièrement dans l’Etat cotonnier du HENAN aura un calendrier très chargé fait de visite de coopératives, d’exploitation, de Centre de recherche, d’industries et de fabricants de machines agricoles et de transformation du coton, ...
Un voyage similaire est prévu au Brésil, toujours dans le cadre du PSAC avant la fin de cette année..

» Lire la suite

Des parlementaires français visitent les réalisations du PSAC-Coton

Deux parlementaires français, Mme Seybah DAGOMA, députée de Paris, et son homologue Philippe COCHET député du Rhône ont visité les réalisations du Projet d’appui au Secteur Agricole en Côte d’Ivoire à Korhogo, le samedi 1er octobre 2016. Les députés français sont venue constater « l’utilisation réelle et concrète de l’aide au développement » apportée par la France à la Côte d’Ivoire. A l’issue des visites de champs, de pistes, de sociétés coopératives... les parlementaires se sont dits impressionnés par les appuis fournis aux paysans dans le cadre du PSAC.
Il faut rappeler que le PSAC est financé en partie par la France à travers l’Agence Française de Développement (AFD) grâce au Contrat de Désendettement et Développement (C2D) à près de 18 milliards FCFA dont 11 consacrés à la filière coton. Ce projet permettra de fournir 20 000 bœufs de trait et des matériels agricoles aux cotonculteurs. La délégation était accompagnée sur le terrain par M. IRIE BI Olivier, le Responsable Suivi-Evaluation de INTERCOTON dont l’antenne de Korhogo a par ailleurs été visitée par les parlementaires français. Le Coordonnateur du PSAC, M. AGNERO Amari était du voyage.

» Lire la suite

AGO 2016 de l'interprofession : les acteurs veulent bâtir un siège pour abriter l’organisation et ses membres

Une des décisions majeurs prises au cours de l’Assemblée Générale Ordinaire de l’Organisation Interprofessionnelle Agricole de la filière coton (INTERCOTON) tenue le 19 septembre 2016 à Abidjan est la validation du projet de construction d’un siège social fonctionnel qui abritera toutes les familles de l’interprofession. Une décision saluée par les acteurs qui ont aussi donné mandat au Conseil d’Administration présidé par M. TUO Lacina pour sa mise en œuvre.

L'Assemblée Générale a par ailleurs validé les rapports moral et financier de l’exercice 2015 qui lui ont été présentés, ainsi que les rapports du Commissaire aux comptes. Ces comptes ont fait apparaître un déficit de 43 382 224 FCFA que l’on a expliqué par le fait des engagements de contreparties parfois hors-budget menés par l’interprofession, notamment dans la mise en œuvre du Projet d’Appui au Secteur Agricole (PSAC), ainsi que la mise en service du Centre de Classement Coton de Côte d’Ivoire (3C-CI). Ces engagements ont surtout concernés le recrutement de personnel pour renforcer l’équipe technique du Secrétariat Exécutif. Il faut signaler la présence de M. TOURE Dramane, Commissaire du Gouvernement auprès de l’interprofession du coton à cette AGO.

» Lire la suite